les dernières chroniques

À lire, ou à relire, les dernières chroniques du blog:


mercredi 28 septembre 2016

Chronique: "La miséricorde des coeurs" de Szilárd Borbély

Titre: La miséricorde des cœurs
Auteur: Szilárd Borbély
Éditions: Folio
Date de parution: 1 septembre 2016
Nombre de pages: 361
Prix: 7,70 €


Résumé:  
" Dans le nord-est de la Hongrie, douze ans après la répression de l'insurrection de 1956, une famille multiplie les efforts pour subsister quotidiennement.
Le jeune fils observe et rend compte des réactions de ceux qui l'entourent : sa mère - fille d'un koulak -, son père - fils du seul Juif rescapé du village -, sa grande sœur et son petit frère, sa tante, ses grands-parents et les gens du village. Son récit permet de reconstituer l'histoire de cette famille et, en filigrane, celle de la Hongrie depuis le début du xxe siècle : les traumatismes provoqués par les affrontements de la Grande Guerre, le retour des rescapés du goulag ou les mesures communistes d'expropriation des terres...
Écrit avec une précision ethnographique rare, La Miséricorde des cœurs témoigne d'un long cheminement, d'une lutte incessante pour échapper au destin et devenir libre.
"


     J'ai pu découvrir ce livre grâce à Livraddict et aux éditions Folio, que je remercie fortement ! La quatrième de couverture m'a vraiment fait de l’œil, surtout que je n'avais jamais vraiment lu de livre mettant en scène la Hongrie.

     On se retrouve dans la campagne hongroise communiste et suivons une famille qui a tout perdue au profit des kolkhozes. Rejetée par la communauté, elle survie tant bien que mal dans une misère crasseuse. Nous suivons plus précisément le jeune garçon au travers ses bribes de souvenirs.

     Je dois vous avouer que je ressors de ce livre avec un avis mitigé. Pas qu'il soit mauvais, loin de là, mais la dureté du récit m'a vraiment prit aux tripes et m'a souvent décontenancé et effrayé.  Je ne m'attendais pas à un récit à la première personne. Pourtant, le résumé dit bien qu'il s'agit des observations du jeune fils, mais, ce détail m'était sorti de la tête. Et, des phrases aussi dures dites par un enfant m'ont un peu dérangé. Le témoignage est d'une précision extrême, très riche tant du point de vue historique (moi qui ne connaissais pas grand chose de cette période, ce livre a éclaire ma lanterne) qu'ethnographique et souvent au bord du désespoir. Beaucoup de scènes de violences physiques et morales nous sont décrites de manière presque "sauvage". J'ai été très étonnée de voir autant de descriptions concernant des scènes de cruauté envers les animaux (chat, poules, chien...). Définitivement, je crois être trop sensible pour lire ce genre de récit.

     Concernant la plume même de l'auteur, je n'ai pas été spécialement séduite. Même si les mots choisis ont un vrai pouvoir immersif, la grossièreté est vraiment trop présente pour moi. Notons également qu'il n'y a pas vraiment d'ordre chronologique. Les évènements s'enchainent et ne se suivent pas forcément. On se retrouve un peu comme le narrateur: perdu, déboussolé, en colère, effrayé.

     En conclusion, "La miséricorde des cœurs" est un roman poignant, étonnant et sidérant. Il n'est pas à mettre entre toutes les mains de par la violence qu'il transmet. La violence des mots et des scènes est vraiment difficile à lire de par leur précision. Je le conseille à tous les amoureux d'histoire, d'ethnologie et surtout à ceux qui ont le cœur bien accroché. Que l'on apprécie ou non sa lecture, on n'en ressort pas indemne.



Extraits:
"L'imbécile apprend à ses propres dépens, l'homme sensé aux dépens des autres."

"Tu dois prier comme si tu allais mourir demain. Et tu dois travailler comme si tu devais vivre être éternellement." 

"Trente et un ans nous séparent. Trente et un est un chiffre indivisible. Trente et un ne se divise que par lui-même. Et par l'unité.Voilà la solitude qui nous sépare. Impossible de fractionner. Il faut la trimballer en son entier."

16 commentaires:

  1. Pas particulièrement tenté, mais je ne connaissais pas du tout en tout cas!

    RépondreSupprimer
  2. Pas sur d'aimer, mais contente que tu ais apprécié!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mui... Vu tes genres de lectures je ne suis pas sûre en effet que tu apprécies !

      Supprimer
  3. Ce roman pourrait beaucoup me plaire malgré ton avis mitigé, mais je pense qu'il faut se préparer avant de lire un récit aussi poignant et je ne suis pas sûre que ce soit la bonne période pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense que mon ressenti est dû également à la période où je l'ai lu. Ce livre est vraiment cru, je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi dur. J'espère qu'il te plaira !

      Supprimer
  4. Je ne connaissais pas donc je note ! :) ça a l'air dur comme lecture..

    RépondreSupprimer
  5. Intéressante découverte. C'est une partie de l'histoire souvent méconnue et peu abordée qui mérite d'être un peu plus connue. L'histoire à cette époque a été d'une violence assez intense et je pense que le ton du livre y est, de fait, approprié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je suis tout à fait d'accord, le ton, les mots choisis sont tout à fait approprié. Et, bien que j'ai eu du mal a accrocher, c'est pour ça que mon avis global n'est pas mauvais. C'est un très bon livre, juste un peu trop violent pour moi et peut-être pas lu au bon moment. Mais je te recommande si c'est le genre de roman qui te plait!

      Supprimer
  6. Ta chronique aiguise ma curiosité, je ne connais pas vraiment cette partie de l'Histoire alors ce livre sera l'occasion d'en découvrir un peu plus, merci pour la découverte et direction ======> Wish list :p

    RépondreSupprimer
  7. Ouch, je crois bien que je suis trop sensible aussi pour ce genre de livre... Pas sûr que je me laisse tenter, les scènes de violence, surtout envers les animaux, ça ne m'attire pas. :/

    RépondreSupprimer
  8. Le côte historique pourrait me plaire et je ne suis pas aussi sensible que cela pour lire des scènes de violence. Par contre, le fait que les événements n'aient pas un ordre chronologique me rebute ... :-/

    RépondreSupprimer