les dernières chroniques

À lire, ou à relire, les dernières chroniques du blog:


vendredi 25 novembre 2016

Chronique: "Le cycle clandestin", I de DOA

Titre: Le cycle clandestin
Auteur: DOA
Éditions: Folio (Collection Policier)
Nombre de pages: 891

Résumé:
"Ce volume contient : Citoyens clandestins - Le serpent aux mille coupures Une véritable petite saloperie chimique se balade dans la nature et il ne s’agit plus seulement de sauver des vies. L’État français ou certains de ses représentants sont prêts à tout pour éviter ce qui pourrait déclencher une hécatombe et un formidable scandale. La journaliste Amel Balhimer ou l’apprenti djihadiste Karim ne le savent pas encore mais leurs destins sont liés et pourraient devenir matière à gros titres. Ailleurs, un homme braque la lunette de son fusil high-tech sur la fenêtre d’une ferme. Démarre alors un effrayant compte à rebours... …Six heures après l’heure H, à Moissac, paisible bourgade viticole du Quercy, trois criminels sud-américains sont tués. Pour le lieutenant-colonel de gendarmerie Massé du Réaux, aucun doute, c’est le travail d’un professionnel. Règlement de comptes ou drame du hasard, le mauvais endroit au mauvais moment?"


     Tout d'abord, merci Livraddict et Folio pour cette découverte. Habituellement, les polars et moi ont est pas très copains mais, j'ai eu envie de sortir des sentiers battus. Puis, 15 ans après l'attentat des tours jumelles, ce livre tombait à point nommé. Ce livre rassemble deux roman de DOA:  "Citoyens clandestins" et "Le serpent aux milles coupures". Je vais surtout vous parler du premier roman qui est vraiment le plus imposant et surtout parce que le second m'a moins convaincu. Ce sont des livres très riches, et les lire à la suite faisait peut-être trop...

     "Citoyens clandestins"...C'est le genre d'histoire qu'il est difficile de résumer tellement le nombre de personnages et d'évènements y est important. On y suit tour à tour Lynx, un tueur froid, énigmatique mais pas si inquiétant que ça; Amel, jeune journaliste tout juste diplômée et Karim, un agent infiltré en plein cœur d'un réseau terroriste islamique. Autour de ces trois personnages principaux gravitent bon nombres d'autres personnages: agents de la DGSE, de le DRM, de la DCRG etc etc. Ce qui va les réunir? La menace d'une attaque terroriste à l'arme chimique...

     Autant vous prévenir de suite, c’est un livre très sombre. Dès les premières pages on est transporté avec Lynx dans sa planque, en train de "guettersa future proie". Si on ne savait pas à quoi s'attendre en se lançant dans ce livre on est mis dans le bain direct. Bien vite également, l'attentat du World Trade Center est évoqué. Cette évocation est l'une des forces de ce récit. En mêlant ainsi réalité et fiction, DOA arrive à nous faire douter, nous lecteur, sur ce qui s'est vraiment passé ou non. On baigne ainsi du début à la fin dans le monde obscure du terrorisme et de tous les enjeux politiques qui en découlent sans plus vraiment savoir ce qui est vrai ou non (et nous faisant ainsi un peu peur...).

     Mais, ce roman est parfois difficile à suivre. Un moment d'inattention inopportun et vous voilà complètement perdu. Je pense d'ailleurs être passée à côté de certains détails mais bon... L'annexe en fin de livre des principaux personnages aide énormément! Ne faites pas comme moi qui l'ai découverte en milieu de parcours !

     Un livre donc qui mêle polar, terrorisme, espionnage et politique... Un mélange vraiment bien dosé qui permet de ne pas voir défiler les 600 et quelques pages de cette histoire. Évidemment, chacun aura ses personnages préférés... J'ai énormément aimé suivre Lynx et Amel. Dès le début ces deux personnages si différents au premier abord se révèlent au compte-goutte à nous et on se rend compte qu'ils ont bien plus en commun que l'on aurait pu croire !

     "Le cycle clandestin" et tout particulièrement "Citoyens clandestins" est un très bon polar. Il a su m'accrocher, moi qui ai souvent un peu de mal avec ce genre. Le fait que DOA s'appuie sur des faits réels a énormément aidé. J'ai aimé me retrouver dans la froideur des réseaux islamiques et découvrir les groupes qui tentent de gérer ses crises. Un roman noir, qui fait froid dans le dos mais qui permet de nous ouvrir les yeux sur certaines choses.


"Il fut un temps où ce décalage avec la normalité l'amusait. Fendre des foules inconscientes, savoir ce que les autres ignorent, participer d'une réalité dissimulée à l'homme du commun, éternel dommage collatéral d'une guerre clandestine, permanente et violente. Tout cela paraissait très excitant. Il avait souscrit au mythe de la caste des seigneurs, une belle histoire. Une excuse pratique."


12 commentaires:

  1. Je ne pense pas que j'apprécierais... J'ai tendance à décrocher assez vite, alors si on est paumé au bout d'un petit moment d'inattention... De plus, les polars, ce n'est pas mon truc. Je ne pense pas me laisser tenter. :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une bonne lecture, mais il est évident que pour tout comprendre il faut être attentif et avoir l'envie de découvrir ce livre! =)

      Supprimer
  2. Je ne suis pas sûre d'aimer à 100% mais pourquoi pas ! :)
    Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai un peu de mal quand ce sont des lectures où il faut être très très attentif. Du coup, je ne suis pas sûr que cette lecture me plairait car je décrocherais rapidement, je le crains :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est possible oui, et le nombre de personnages et lieux obligent à être attentif pour ne pas perdre le fil de cette histoire. =)

      Supprimer
  4. Aimant beaucoup le genre, et appréciant particulièrement les lectures assez sombres, je pense que je pourrais vraiment accorcher ! Merci pour la découverte!

    RépondreSupprimer