les dernières chroniques

À lire, ou à relire, les dernières chroniques du blog:


samedi 30 juillet 2016

Chronique: "Even dead things feel your love" de Mathieu Guibé


Titre: Even dead things feel your love
Auteure: Mathieu Guibé
Éditions: Éditions du Chat Noir
Date de parution: 1 mars 2013
Nombre de pages: 268
Prix: 19 €

Résumé:
"Au terme de votre vie, à combien estimez-vous le nombre de minutes au cours desquelles vous avez commis une erreur irréparable ? De celle dont les conséquences régissent d’une douloureuse tyrannie vos agissements futurs jusqu’au trépas. Mon acte manqué ne dura pas plus d’une fraction de seconde et pourtant ma mémoire fracturée me renvoie sans cesse à cet instant précis tandis que la course du temps poursuit son inaltérable marche, m’éloignant toujours un peu plus de ce que j’ai perdu ce jour-là. Je me demande si notre dernière heure venue, les remords s’effacent, nous délestant ainsi d’un bagage bien lourd vers l’au-delà ou le néant, peu importe. Puis je me souviens alors qu’il s’agit là d’une délivrance qui m’est interdite, condamné à porter sur mes épaules ce fardeau à travers les âges, à moi qui suis immortel.
L’amour ne devrait jamais être éternel, car nul ne pourrait endurer tant de douleur."



     Ce livre, je n'en avais jamais entendu parler. C'est en faisant un petit tour sur la boutique des éditions du Chat Noir que je l'ai déniché et qu'il m'a intrigué. Tant à cause de sa couverture, que j'aime beaucoup, qu'à cause de son résumé énigmatique et poétique, je devais le lire ! Et quel bonheur que d'avoir fait cette découverte !

     J'ai aimé me plonger dans cette histoire sans en savoir plus C'est pourquoi, cette fois, je ne vous ferais pas de résumé personnel.

     J'ai vraiment adoré ce livre. Lu en une après-midi, je n'ai pas pu le lâcher avant d'avoir lu les dernières lignes... Nous sommes là dans une ambiance gothique romantique. L'amour et la souffrance sont omniprésents: on s'aime, on se déchire, on s'adore, on se déteste...  On suit l'évolution d'un amour qui devient un supplice mais dont on ne peut se libérer.  Un amour que même la mort ne peut briser. Jusqu'où peut-on vraiment aller quand on n'a plus rien à perdre ? Telle est la question que l'on est amené à se poser durant plus de 200 pages...

     L'univers et les personnages sont à la hauteur de ce requiem éprouvant. On retrouve cette époque victorienne si chère à mon cœur et dont l'atmosphère est parfaitement décrite. Les personnages se veulent mélancoliques, romantiques, meurtris, tendres , cruels mais surtout complexes. Ce sont des personnages que l'on aimera, puis détestera pour à nouveau les aimer... Les personnages, comme l'histoire, jouent avec nos émotions, et qu'est-ce qu'ils le font bien !

     Mes petits bémols, sont sur le manque de développement de certains personnages qui se révèlent capitaux dans cette histoire et sur la longueur du livre... Quelques pages supplémentaires de cette complainte ne m'auraient pas déplu... J'ai absolument été transportée par la plume de cet auteur que je ne connaissais pas.

     En conclusion, "Even dead things feel your love" est l'une de ces histoires que j'aimerai lire et relire. Un requiem empreint de romantisme et de mélancolie que l'on savoure et que l'on aimerait ne jamais finir. A lire et relire, et plus encore !

 
Extraits:
"Vous m'avez demandé ce que j'étais comme jouet. Je suis ce diable à ressort. D'apparence, rigide, sobre et inoffensive, une fois la boîte ouverte, le monstre jaillit, totalement incontrôlable et tellement effrayant. On peut refermer la boîte, mais le diable demeure à l'intérieur et bien qu'il soit invisible, on sait qu'il est là et l'on redoute l'effet de sa prochaine apparition. Je suis un jouet que l'on offre pour faire une mauvaise blague, je ne suis pas de ces jouets que l'on rêve de posséder étant petite fille."

"L’immortalité vous inculquait comment prendre son temps, ce détail interdit à la race humaine si éphémère."

"Le monde n'est ni beau ni laid, tout comme la vie ou la mort. C'est à vous d'y chercher et trouver ce qu'il y a à aimer."



18 commentaires:

  1. La couverture m'intrigue énormément ! En plus j'adore les éditions du Chat Noir, donc je suis sûre que ça va me plaire ;)

    RépondreSupprimer
  2. Je connais ce livre mais je n'ai jamais été spécialement tentée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh? Pourtant, je pense qu'il pourrait te plaire! Il est vraiment super.

      Supprimer
  3. Ce livre a l'air super bien ! Tu m'as surtout tentée en évoquant l'ambiance gothique et romantique. :D Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui il est génial! Si tu aimes ce type d'ambiance, fonce. J'espère qu'il te plaira! =)

      Supprimer
  4. Je ne connaissais pas du tout, mais tu me donnes très envie de découvrir ce livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente si je t'ai donné envie! Je pense que ce livre est vraiment à découvrir! =)

      Supprimer
  5. Je n'avais jamais vue ce livre Bravo a toi encore un dans ma wl rooo :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah j'espère que tu ne seras pas déçue! Mais je ne peux que te conseiller de foncer le lire! =)

      Supprimer
  6. Salut Bénédicte, j'aime beaucoup les publications des éditions du Chat noir, et je l'ai repéré depuis longtemps sans vraiment passer le pas! Je note que tu es encore une convaincu par ce livre et qu'il faut vraiment que je l'ajoute à mon immense PAL. Merci pour ton avis! A plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais encore jamais lu de livre de ces éditions, mais celui-ci m'a convaincue de poursuivre ma découverte! Je te conseille 1000 fois de foncer le lire. Tu ne peux pas ne pas aimer! =) Bise Béa!

      Supprimer
  7. Wahou, merci pour cette découverte !! Je note, ça pourrait tout à fait me plaire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! J'espère que tu aimeras au tant que moi cette petite merveille ! =)

      Supprimer
  8. Je ne connaissais pas ce livre, merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
  9. Tu m'as vraiment intriguée et j'ai, à présent, envie de le lire :D

    RépondreSupprimer