les dernières chroniques

À lire, ou à relire, les dernières chroniques du blog:


mercredi 28 décembre 2016

Chronique: "Syrscé" de Régis Moreau

 
Titre: Syrscé
Auteur: Régis Moreau
Éditions: AmazonCrossing
Nombre de pages: 302

Résumé: 
"2028 : la traçabilité humaine a sauvé l'Europe de l'ouest.
SYRSCÉ (pour SYstème de Reconnaissance des Signatures CÉrébrales) est un radar de haute technologie qui repère et identifie les signatures cérébrales des humains circulant sur son territoire.Grâce à son efficacité, la violence et le crime organisé ont été vaincus en Europe de l'ouest. La paix et la prospérité règnent.Mais, une tueuse, surnommée Ulysse, a trouvé une faille dans le système. Des forces puissantes et antagonistes vont s'affronter pour la retrouver et tout faire pour lui arracher son secret.De l'issue de leur combat dépend l'avenir de l'Europe... et peut être du monde."

 


      Je tiens tout d'abord à remercier l'auteur: Régis Moreau, pour sa confiance et m'avoir permis de découvrir sa dernière œuvre: Syrscé. J'avais pu découvrir sa plume grâce à un partenariat avec LA où il avait réussi à me réconcilier avec les nouvelles, genre que je n'affectionnais pas particulièrement. Je vous invite d'ailleurs à lire (ou à relire) mon avis sur ce recueil: Au bord du gouffre. C'est donc avec plaisir et confiance que je me suis plongée dans cette lecture qui n'a pas fait long feu entre mes mains.

      On se retrouve plongé dans un futur proche, dans une Europe où tout crime semble aboli. En effet, depuis que SYRSCÉ a été adoptée et qu'elle permet d'identifier la signature cérébrale de chacun, il apparait assez difficile de commettre le moindre méfait sans être pisté instantanément. Paix et prospérité pourraient ainsi régner sans l'apparition d'étranges disparitions... De grands noms de la société sont retrouvés morts régulièrement. Des morts en apparences accidentelles, d'autant plus qu'aucune signatures cérébrales suspectes n'ont pu être enregistrées. Sans l'interception d'étranges mails aucun doutes n'auraient pu être émis sur ces accidents. Mais, il semblerait qu'une tueuse à gages, surnommée Ulysse, ait réussi à trouver une faille dans le système... Les créateurs de SYRSCÉ, la police ou encore une réputée famille mafieuse se mettent alors à ses trousses. Mais ici ne dépend pas la survie d'une simple tueuse, c'est l'avenir d'une Europe paisible qui est en jeu...

     J'ai passé un très bon moment en compagnie de ce livre bien que de petits passages de flottement l'ont accompagné. D'entrée de jeu, le rythme est très dynamique. On se retrouve face à plein de petites "scénettes" nous présentant tant l'univers que les personnages que nous serons amenés à suivre. Mais, si ce début m'a d'emblée séduite, je me suis assez vite demandée où voulait m'emmener l'auteur. J'appréciais ce que je lisais, mais j'étais un peu perdue. Heureusement ce sentiment s'est vite estompé.

     Ce que j'ai vraiment apprécié dans cette histoire ce sont les situations cocasses auxquelles on a affaire tout le long. C'est rare qu'un livre me fasse pouffer mais là autant vous dire que mes voisins de train me regardaient un peu bizarrement ! Les personnages également m'ont énormément plu. Je trouve qu'ils sont tous très bien mesuré. On se rend compte que personne n'est vraiment tout blanc ou tout noir et c'est assez assez agréable.

     Concernant l'intrigue, je suis un peu mitigée. Elle est très bien mise en place mais je dois admettre que sur la fin je commençais à m'ennuyer. Je me doutais du dénouement et le rythme ayant perdu de l'entrain au fil du livre, j'ai eu 50 bonnes pages de flottement. Je regrette également de ne pas en avoir appris plus sur SYRCÉ. J'ai vraiment été séduite par cette idée et je trouve dommage qu'elle ait plus été utilisée comme un outil plutôt que comme matière première du roman. Je ne sais pas si je suis claire... Je pense que SYRSCÉ aurait pu être beaucoup plus que le système dont il faut trouver la faille pour commettre à nouveau des crimes. J'aurais vraiment été comblée avec une petite cinquantaine de pages en début de roman nous exposant la mise en place d'un tel système. Après, je comprends le choix de l'auteur, on est ici, plus dans un thriller que dans un roman de SF, et je pense que c'est mon amour de ce dernier genre qui parle. Mais, pour revenir à ce que je disais sur l'intrigue, je pense que l'ensemble manque un peu d'approfondissement à mon goût.

     En conclusion, "Syrscé" est un bon thriller teinté de science-fiction. J'ai énormément aimé cette idée d'un système de reconnaissance des signatures cérébrales bien que je ne la trouve pas forcément assez approfondie. Ce qui est sûr, c'est que j'apprécie la plume de Régis Moreau et que je suis sûre de passer un bon moment de lecture en compagnie de ses livres.


"- Je rêve ou il tient sa bite à la main ? Demande Ethan qui s'est agenouillé pour étudier le corps sous tous les angles
- Bonne observation inspecteur, ironise Pat. Vous êtes très doué. Sa queue est plus raide que dure !
Personne ne releva ce trait d'humour douteux sur la rigidité cadavérique."


11 commentaires:

  1. L'idée a l'air en effet hyper sympa mais c'est un peu dommage si elle reste peu approfondie. Je reste cependant intéressée et je suis ravie de découvrir ce livre grâce à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après ne n'est que mon ressenti ! Ce livre reste une bonne lecture, et sans les petits passages de flottement il aurait été une très bonne lecture sans le moindre doute. J'ai hâte de voir ton avis du coup ! =)

      Supprimer
  2. Ce roman a l'air plutôt original, je me demande si les noms ont un rapport avec la mythologie ? Par contre, je ne me souviens plus du tout de qui est Circé.
    Je ne sais toutefois pas si je le lirai un jour, j'ai du mal avec tout ce qui est thriller et SF... A voir. En tout cas, merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le titre a bien un rapport avec la mythologie. L'auteur nous indique d'ailleurs qui est Circé au début du livre: une magicienne capable de transformer les humains en animaux notamment ainsi qu'un petit extrait de L'Odyssée. Tu vois, même si c'ets vrai que ce ne sont pas te genres de lectures, le livre pourrait te plaire. Il est assez "léger" dans le sens où il n'est pas trash et fait assez réfléchir...

      Supprimer
  3. Ooooh ça me tente énormément :D !!

    RépondreSupprimer
  4. Tu me donne bien envie de découvrir ce livre :)

    RépondreSupprimer
  5. Ca pourrait bien me plaire, merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer