les dernières chroniques

À lire, ou à relire, les dernières chroniques du blog:


mercredi 22 juin 2016

Chronique: " The end of the world - Running club" de Adrian J. Walker

Titre: The end of the world - Running Club
Auteur: Adrian J. Walker
Éditions: Hugo Roman (Collection Thriller)
Date de parution: 9 juin 2016
Nombre de pages: 558
Prix: 19,95€

Résumé: 
"Plus personne n'attend rien de bon, ni rien de grand, d'Edgar    Hill. À 35 ans, il est un père et un mari absent, et un homme éteint. Mais le désastre, souvent, nous révèle à nous-même. Séparé de sa femme et de ses enfants par plus de 800 kilomètres, Edgar n'a qu'une seule option pour les rejoindre. Courir. Courir jusqu'à l'épuisement. Dépasser ses limites. Se battre contre soi-même. Et contre les dangers qui, tout au long de sa traversée d'un Royaume-Uni dévasté par une catastrophe, menaceront jusqu'à sa survie même. S'il n'arrive pas à temps, il perdra sa famille. Pour toujours."



      Tout d'abord, je tiens à remercier Hugo Roman et Babelio pour cette magnifique découverte. Ce livre, je l'ai vu, je l'ai voulu, tout simplement. Entre la couverture que je trouve magnifique, le titre qui annonce clairement du post-apocalyptique, et la quatrième de couverture, je savais que j'allais l'aimer, et ça n'a pas raté!


     On va suivre Edgar, un mari et père de famille désabusé par sa vie. Bien qu'il aime sa famille, il n'arrive pas a apprécié la vie à ses côtés. Mais, le jour où la Terre se voit bombardée par une pluie de météorites il va peu à peu se rendre compte de la chance qu'il avait de vivre aussi paisiblement. Suite a cette catastrophe et après plusieurs semaines coincés dans leur cave, Ed, sa femme et leur deux enfants vont être secouru par l'armée. Ils vont vite déchanter quand ils vont se rendre compte que l'armée à également subi de grosses pertes tant matérielles qu'humaines. Bien vite, les quelques soldats encore sur pieds vont demander des volontaires pour différentes expéditions de ravitaillement. Ed, se porte volontaire. Mais, lorsqu'il reviendra un jour d'une de ces expéditions, la caserne se révèlera vide. Tous les survivants ont été évacués. Commence alors, pour Ed et ses quelques compagnons d'infortune, une longue course remplies d'obstacles, de remords, de culpabilité... pour tenter de rejoindre les bateaux qui sont censés les ramener à la civilisation.

     J'ai vraiment adoré ce livre. L'auteur m'a complètement happée dans cette histoire où le réalisme est tel que l'on se voit voyager avec Ed. J'ai eu envie de lui hurler dessus quand il était exécrable, de l'encourager lorsque ses forces l'abandonnaient, me suis imaginée courir à ses côtés et vivre son épuisement... J'ai vraiment été transportée dans ce monde post-apocalyptique, où, pour une fois, on vit le drame avec nos personnages. Car oui, si j'aime ce genre, généralement, on retrouve nos personnages quelques années, siècles après une catastrophe planétaire. Ici, même si l'on s'appuie surtout sur l'après, on aperçoit brièvement l'avant catastrophe et l'on vit cette pluie de météorites absolument glaçante. Rajoutons que les descriptions très détaillées nous permettent de visualiser cet univers dévasté. Un très bon point donc pour l'ambiance et l'univers. Si je devais comparer l'ambiance à une série, je crois que je pencherais pour "The Walking Dead", les zombies en moins. J'ai souvent pensé à cette série en parcourant ce livre.

     Concernant les personnages, je dois avouer que j'ai eu du mal avec Edgar. Au début, j'en avais l'image d'un gros plein de soupe geignard, jamais satisfait de rien, qui ne pense qu'à boire et manger. Mais, au fil du livre, de son histoire, il évolue, mûrit, et je me suis vraiment attachée à lui. J'ai également énormément apprécié ses compagnons. Tous très différents. Peut-être stéréotypés au premier abord mais bien vite ils se révèlent bien plus complexes.

     La plume de l'auteur m'a énormément plu. J'ai noté quelques maladresses (mais, peut-être est-ce simplement un problème de traduction ?), mais l'ensemble est fluide, dynamique. Aucun temps mort ne se fait ressentir, aucune longueur. A peine reprenons-nous notre souffle en même temps que nos personnages qu'une autre tuile leur arrive.

     En conclusion, "The end of the world - Running Club" est un très bon thriller post-apocalyptique. Nous découvrons au fil des pages l'effrayante décadence d'une humanité privée de son confort. Je ne peux que vous le conseiller si vous aimez les thrillers, les univers décharnés, ou si, tout simplement, vous voulez suivre l'histoire d'un homme prêt à courir 800 kms en quelques jours pour retrouver sa famille...


Extraits:
"Les croyances sont étranges. Des certitudes au sujet de choses incertaines. [...] Je crois ce que je crois pour rendre la vie moins terrifiante. Les croyances ne sont que cela: des histoires que nous nous racontons pour ne plus avoir peur. Les croyances n'ont pas grand-chose à voir avec la réalité."

"Nous sommes tous nés sous le même soleil. [...] Mais chacun reçoit son rayon."


16 commentaires:

  1. Waou jolie chronique il file dans ma wl rool gaut qu'on arrete de ce tenter au tend haha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci! =) J'espère qu'il te plaira alors! Oui, en ce moment, on s'entre-tente bien trop! ^^

      Supprimer
  2. Même si tu as beaucoup aimé ce livre, je ne pense pas le lire un jour : le résumé ne me botte pas, et je ne suis pas fan des thrillers post-apocalyptiques...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mui, c'est sûr que si le genre ne te plait pas, mieux vaut ne pas te forcer, surtout que c'est une petit briquette!

      Supprimer
  3. Je ne connaissais pas du tout mais je dois dire que ta chronique est très convaincante ! J'ai bien envie de le découvrir car j'aime beaucoup les univers post-apocalyptique :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me doutais que celui-ci allait te plaire! ^^ J'espère que tu l'aimeras lorsque tu te lanceras alors! =)

      Supprimer
  4. J'aime bien tout ce qui est post-apo, alors pourquoi pas, surtout que ta chronique est plutôt encourageante !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que te conseiller de foncer si tu aimes ce style! Le livre, en gardant les codes habituel, change un peu des sentiers battus, et c'est appréciable! =)

      Supprimer
  5. Je ne connaissais pas et tu me donnes bien envie de le découvrir !
    PS: très sympa ton blog :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour le blog! =)
      Et, je suis contente si j'ai réussi à te donner envie de découvrir ce livre! Il est vraiment chouette.

      Supprimer
  6. Merci pour la découverte ! Je ne connaissais pas du tout, et moi qui suis friande de thriller, je le note ! ;)

    RépondreSupprimer
  7. Ce n'est pas vraiment mon genre et ce malgré ton excellente chronique ! Mais moi et les thrillers je dois dire que ça fait deux XD.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, si le genre ne te plait pas plus que ça, mieux vaut passer ton chemin (surtout vu l'épaisseur du livre)! ^^

      Supprimer
  8. Je vais sûrement me le procurer, j'aime énormément les thrillers de ce genre et puis faut dire que ta chronique est très très alléchante ^^

    RépondreSupprimer