les dernières chroniques

À lire, ou à relire, les dernières chroniques du blog:


mercredi 9 mars 2016

Chronique: "Biographie de la faim" d'Amélie nothomb





"L'auteur de Stupeur et tremblements (Grand Prix du roman de l'Académie française 1999) et de Métaphysique des tubes fait revivre ses souvenirs de petite enfance au Japon mais aussi à Pékin, à New York, au Bangladesh et autres lieux où l'a conduite la carrière d'un père diplomate. Au cœur du kaléidoscope : sa faim. Le mystère de la faim, la faim goinfre, joyeuse ou tragique et angoissante, quête perpétuelle d'un accomplissement inaccessible, qui explique autant l'histoire des peuples que celle des individus. Les figures du père, d'une nourrice japonaise, d'une sœur tendrement aimée se dessinent aussi dans ce récit pudique et sincère, maniant l'humour noir et la provocation."


     Vous savez combien j'affectionne Amélie Nothomb, c'est donc sans surprise que je reviens avec une nouvelle lecture de cette auteure si décalée.

     "Biographie de la faim" est l'un des romans autobiographiques d‘Amélie Nothomb. Elle revient sur la période de sa vie entre "Métaphysique des tubes" et "Stupeur et tremblements". Nous découvrons les voyages faits entre son enfance et son adolescence, au rythme des affectations de son père, consul belge. Nous voyageons ainsi au Japon où la vie semble idéale, en Chine où la dictature fait rage, aux États-Unis où toutes les frasques sont permises, au Bangladesh où la pauvreté domine... C'est autour de cette trame biographique que vient s'articuler la problématique de la faim. La faim est partout, sous toutes sortes de formes (faim alimentaire, faim de savoir, faim d'attention...) . Mais, comment la faim construit-elle un individu?

      Une fois encore, j'ai énormément apprécié ce titre d'Amélie Nothomb. On se retrouve plus proche que jamais de l'auteure. Elle nous partage son appétit à jamais insatisfait et la façon dont elle est devenue écrivaine. Et, bien que ce soit un roman autobiographique, une dimension universelle en ressort. En effet, l'auteure nous dresse un portrait des rapports divers que l'on peut avoir avec la nourriture (boulimie, anorexie, ou simple survie) mais pas que! Cette "sur-faim", comme elle la nomme, s'étend à la connaissance, à la culture, aux relations entretenues avec les autres et en devient un appétit grandissant pour la vie. Cet insatiable appétit n'est finalement rien d'autre qu'une recherche du bon, du beau, du grand! Et, il nous donne faim.

     Dans ce roman, le plaisir est privilégié. En effet, seuls les faits positifs et satisfaisant un temps soit peu son appétit sont détaillés, analysés. Les faits ne satisfaisant pas sa faim ne sont extrapolés, ils sont livrés bruts. C'est un choix troublant et appréciable. Nous ne saurons pas ici en quoi une intervention négative a pu modifier sa vision de la vie, mais simplement comment un plaisir satisfait l'a contenté. C'est vraiment un livre intéressant sur la notion de plaisir et de satisfaction personnelle.

     En conclusion, "Biographie de la faim" est une magnifique autobiographie sur la vie, la quête du plaisir et de la satisfaction personnelle. Et, si aucune faim ne sommeille en vous, le lire réveillera forcément un appétit féroce de n'importe quelle nature! Car ce livre, donne faim, il n'y a pas de doutes! Je ne peux que vous le conseiller, à vous amateur d'Amélie Nothomb, et vous qui ne la connaissez pas!
Biographie de la faim fait partie des romans autobiographiques d‘Amélie Nothomb. Elle revient sur la période de sa vie entre Métaphysique des tubes et Stupeur et tremblements. L’auteur nous fait découvrir son enfance et son adolescence faites de voyages de l’Asie aux Etats-Unis au rythme des affectations de son père diplomate belge. Le Japon idéalisé, la Chine effrayante, le Bangladesh affamé, la Birmanie à la beauté insoutenable, les Etats-Unis survoltés. Avec humour et intelligence, elle évoque ses riches expériences de petite fille précoce, le nomadisme culturel de sa famille et les épreuves qu’elle a traversé sur le ton enlevé qui lui est propre. Ce roman remonte aux origines de son imaginaire, invoque les fantômes qui peuplent la tête de la romancière. Au détour d’une anecdote, la fiction et la réalité se croisent lorsqu’elle trace le portrait des personnes qui l’ont marquée au point d’inspirer certains de ses personnages.

Amélie Nothomb étudie méticuleusement les rapports charnels qu’elle entretient avec la nourriture, thème récurrent dans ses romans, cette faim dévorante qui l’habite depuis sa prime enfance et qui s’étend au-delà de la nourriture, à toutes les choses du monde, la connaissance, la culture, les autres, les mots, les livres. Cet appétit féroce, cette sur-faim telle qu’elle la nomme est l’un de ses moteurs, ce qui la pousse en avant. Jamais rassasiée, toujours en quête, le lecteur découvre comment cette insatiabilité la mène à son destin d’écrivain.
Ce roman autobiographique singulier possède une dimension universelle malgré une plongée dans les plus intimes secrets de l’auteur, les plus graves, l'anorexie, la boulimie, l'alcoolisme infantile. Dans Biographie de la faim, elle cartographie la géographie de ses passions voraces d’une plume précise et fine maniant avec sensibilité l’autodérision, révélant certains aspects de sa personnalité complexe. Amélie Nothomb croque les mots comme elle croque les tablettes de chocolat, avec une gourmandise évidente et une énergie communicative.
- See more at: http://www.parisladouce.com/2012/11/lundi-librairie-biographie-de-la-faim.html#sthash.jfS6nhKh.dpuf


 Fiche technique:
Titre: Biographie de la faim
Auteure: Amélie Nothomb
Éditions: Le Livre de Poche
Nombre de pages: 188
Prix: 5,60 €

Extraits:
"Plus tard, j’appris l’étymologie du mot « maladie ». C’était « mal à dire ». Le malade était celui qui avait du mal à dire quelque chose. Son corps le disait à sa place sous la forme d’une maladie. Idée fascinante qui supposait que si l’on réussissait à dire, on ne souffrirait plus."

"La lecture était le lieu privilégié de l'admiration. Je me mis à lire beaucoup pour admirer souvent.  "

"On peut rater sa vie à cause d'un seul mot."

8 commentaires:

  1. Alors j'avoue que je n'aime pas du tout cette auteure (ça ne passe pas entre elle et moi), donc malgré ce que tu dis, je pense que ce n'est pas pour moi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est sûr, sa plume est très singulière. Si ça ne passe pas, ça ne passe!

      Supprimer
  2. Je n'ai jamais lu de livres de cet auteur originale et je ne suis pas plus emballée que ça par ses écrits. Peut-être un jour un de ses titres retiendra mon attention...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amélie Nothomb, ça passe ou ça casse! Mais il faut avoir lu un de ces livres dans sa vie je pense! ^^ J'espère qu'un jour tu te lanceras, et que tu apprécieras. =)

      Supprimer
  3. J'ai lu un ou deux de ses titres, mais je n'arrive pas à accrocher à son style :(. Mais je note quand même celui-ci pour si jamais je veux retenter !

    RépondreSupprimer
  4. J'aime plutôt bien cette auteure aussi, même si je n'ai pas été enchantée par la dernière lecture que j'ai pu faire. En tout cas, tu vends plutôt bien celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah merci! Je l'ai beaucoup aimé, donc ça aide! Mais, ce n'est pas mon préféré! Je comprends que tous ses livres ne peuvent pas plaire! J'ai moi-même eu un gros soucis avec "Peplum" en début d'année dernière.

      Supprimer